Cyrano de Bergerac

Pourquoi CYRANO DE BERGERAC ? Une comédie romantique et dramatique.

Nous voulons conquérir le cœur des adolescents avec un personnage plus grand que nature et répondre aux besoins de l’élite professorale.

Quel beau projet pour nous que de faire découvrir une œuvre aussi épique et immortelle que Cyrano de Bergerac!  Notre mission est de présenter des histoires marquantes  accessibles à tous! Cette version de 100 minutes, présentée aux élèves de la 1ère à la 5e secondaire, nous permet de créer un rythme accrocheur et de préserver l’essentiel de l’histoire. Rien n’est plus gratifiant pour nous que de voir des élèves sortir de la salle de spectacle avec des étincelles dans les yeux!

 

Le résumé:

Cyrano est amoureux de Roxane, qui n’en a que pour le beau Christian. Mais, Christian perd tous ses moyens lorsqu’il parle d’amour. Cyrano s’inflige un sublime sacrifice et renonce à sa passion pour se mettre au service de Christian en lui prêtant sa plume pour séduire la belle Roxane.

Mot de la metteure en scène, Michèle Deslauriers

Au-delà du mythe du grand nez de Cyrano, ce redoutable batailleur qui n’a peur de rien, se cache un être blessé, complexé, qui manque d’estime de lui, parce que dès son enfance, il s’est cru laid. Une réplique en témoigne : Ma mère ne m’a pas trouvé beau! Je crois que son complexe de laideur raisonne pour certains d’entre nous. Détester une partie de son corps, ne pas s’aimer, manquer de confiance en soi, manquer d’amour, toutes ces failles sont souvent le moteur de notre détermination, de notre recherche et de notre quête envers la vie qui nous anime.

RVA_MDeslauriers_Siteweb

C’est sous cet angle que je vous propose de découvrir Cyrano de Bergerac, ce personnage plus grand que nature.  Habile avec les mots et fougueux avec les gestes, Cyrano trouve refuge dans le combat pour la vérité, l’authenticité, et ce, contre le mensonge et la bêtise. Ses propos sont directs et cinglants et il peut à la fois se battre, seul contre cent.  Romantique et passionné, la poésie qui l’habite a l’effet d’un baume sur sa blessure et lui permet d’exprimer toute la grandeur de son âme remplie d’amour, mais jamais comblée.

Il l’exprime bien ce manque, dans une de ses dernières paroles à Roxane, l’amour de sa vie : Je vous dois d’avoir eu tout au moins une amie, grâce à vous une robe a passé dans ma vie.

Il demeurera toute sa vie tragiquement solitaire et discret sur ses sentiments amoureux parce qu’il ne croit pas qu’il mérite d’être aimé.

Consciente de l’ampleur du texte et de sa beauté, j’oserais presque dire, perfection, et parce que des contraintes de temps et de longueurs nous incite à faire des coupures nécessaires, l’angle artistique que j’envisage, m’a incité à cerner de plus près l’essence du drame de ces trois protagonistes que sont la belle Roxane, Christian et Cyrano.

Autour deux, graviteront plusieurs personnages satellites qui attiseront ou tenteront d’apaiser le bouillant Cyrano dans les situations délicates. Leur  vitalité, leur rigueur et leur vigueur sauront ajouter de la couleur pour faire ressortir l’inextricable  triangle amoureux.

Je vous convie donc à un spectacle de courtoisie et de ferveur tout autant que de passion.

La poésie et l’élégance du mot sont au rendez-vous.

Nos chers comédiens n’ont qu’un souhait, vous faire vivre les émotions intenses de tous ces personnages entourant le fameux Cyrano de Bergerac. L’authentique Cyrano de Bergerac, poète et écrivain du 17e siècle, a pour notre plus grand bonheur, inspiré un brillant auteur du 19e siècle, Edmond Rostand pour enfin traverser le temps et parvenir jusqu’à nous en 2018.

Depuis plus de 120 ans, chaque génération a été séduite par la grandeur d’âme, l’héroïsme, la sensibilité, l’humour ravageur et l’arrogance de Cyrano. La plume d’Edmond Rostand, son rythme galopant, ses envolées passionnées en ont fait un auteur des plus remarquables. Je vous propose un spectacle, sans longueur, qui sera facile à comprendre pour les jeunes. Les vers seront parlés, non lyriques, et je ferai ressortir l’humour ainsi que les situations comiques. De plus, vous aurez quelques combats d’épées, car cette pièce de théâtre est remplie d’action et de suspense. La scénographie sera conçue de décors mobiles et inventifs, de costumes d’époque et de musique inspirante. L’enjeu de la pièce sera concentré autour du triangle amoureux, tout en mettant en lumière le côté chevaleresque de ce bijou du théâtre français.

À venir!

Le cahier-théâtre La Comédie Humaine permet aux enseignants et aux élèves d’apprendre sur la production et d’anticiper le spectacle qu’ils verront sur scène.

Il est présentement en création et comprendra les thèmes pédagogiques suivants:

  • L’époque de l’authentique Cyrano, le 17e siècle;
  • L’époque d’Edmond Rostand, le 19e siècle;
  • Le complexe de la beauté versus la laideur;
  • La confiance et l’estime de soi;
  • Le néo-romantisme, un mouvement artistique né à la fin du 19e siècle en réaction au naturalisme et au modernisme et cherchant à mettre l’accent sur les sentiments et la vie intérieure.
  • Les vers : un langage parlé et accessible.
  • Le mythe de Cyrano en 2018-2019

Un incontournable pour en savoir davantage sur tout ce qui tourne autour de la pièce Cyrano de Bergerac.   

Qui est Edmond Rostand ?

Né en 1868 à Marseille dans une famille bourgeoise d’économistes et de banquiers, Edmond Rostand témoigne très jeune d’un intérêt pour l’écriture et la poésie. Il accepte de suivre des études de droit dans une grande école parisienne. Il obtient sa licence et s’inscrit au barreau… mais ne pratique jamais. Au désespoir de ses parents, il se consacre à partir de l’âge de 20 ans à la carrière littéraire. Son succès est loin d’être immédiat : il lui faudra dix ans de dur labeur et d’échecs avant de connaître le triomphe et la reconnaissance publique. Il décède de la grippe espagnole en 1918, à l’âge de 50 ans, après avoir servi comme infirmier auxiliaire lors de la Première Guerre mondiale.  Bien qu’il ait écrit plusieurs pièces de théâtre, dont L’Aiglon, c’est son chef-d’œuvre Cyrano de Bergerac qui marque à jamais l’histoire du théâtre français. Jouée pour la première fois à Paris en 1897, cette pièce est un triomphe instantané. En coulisses, après la première, le ministre des Finances, Georges Cochery, vient épingler sa propre Légion d’honneur sur la poitrine de Rostand en lui prédisant qu’il ne s’agit que d’une question de temps avant qu’il ne reçoive la sienne. Cochery ne se trompe pas : il ne faut que quelques jours pour que l’auteur soit officiellement décoré !

 Batailles de vers succèdent aux batailles d’épées dans cette pièce où l’humour et l’amour rejoignent le tragique.

 

LA TIRADE DU NEZ

À la sortie du théâtre, un passant décoche à Cyrano une insulte au sujet de son nez. Cyrano, amusé par le manque d’esprit et d’imagination de l’insolent, se lance dans une longue tirade remplie d’autodérision qui liste des injures bien plus efficaces.

Les premières lignes sont célèbres et donnent le ton à la scène :

Ah ! Non ! C’est un peu court, jeune homme !

On pouvait dire… oh ! Dieu !… bien des choses en somme…

En variant le ton, par exemple, tenez :

Agressif : « moi, monsieur, si j’avais un tel nez,

Il faudrait sur-le-champ que je me l’amputasse ! »

Amical : « mais il doit tremper dans votre tasse :

Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! »

Descriptif : « c’est un roc !… c’est un pic… c’est un cap !

Que dis-je, c’est un cap ?… c’est une péninsule ! »

 

Hugo Giroux_photo casting_site web

Cyrano

Hugo Giroux

Mélanie Pilon_photo casting_site web

Roxane

Mélanie Pilon

Guillaume Champoux_photo casting_site web

Christian

Guillaume Champoux

MF Blondin_photo casting_site web

De Guiche

Marc-François Blondin

Stéphane Brulotte_photo casting_site web

Le Bret

Stéphane Brulotte

Camille Poirier_photo casting_site web

La Duègne

Camille Poirier

Martin Boily_photo casting_site web

Ragueneau

Martin Boily

Emile Beaudry_photo casting_site web

Vicomte

Émile Beaudry

Gabriel De Santis_photo casting_site web

Fâcheux

Gabriel De Santis Caron

Auteur : Edmond Rostand

Mise en scène : Michèle Deslauriers

Assistance à la mise en scène : Delphine Quenneville

Directeur de production : Martin Lavigne

Décor : Loïc Lacroix-Hoy

Accessoires : à venir

Costumes : Pierre-Guy Lapointe

Coiffure et maquillage : Pierre Lafontaine

Éclairages : Mathieu Marcil

Musique originale et bande son : François Rossignol

Régie et son : Delphine Quenneville

Directeur technique et manipulation éclairage : à venir

Chargé de projet / décor : à venir

Construction du décor : à venir

Chorégraphe des combats : Huy Phong Doan

Conseillère phonétique : à venir

Rédactrice en chef du cahier pédagogique : Marichelle Leclair

Auteur de la courte pièce : Gilbert Dupuis

Comédiens de la courte pièce : à venir